Fédération Acteurs Economiques  
 
RECHERCHER :
Visualiser le flux RSS FACEBOOK
 
    Menu Actualités
NR : Muriel Ciliento fait de l'effet

Vendredi 31 octobre 2014
Que ce soit pour donner...

NR : Course ou collection : la voiture s'affiche Dimanche 26 octobre 2104
Une belle voiture...
NR : Des voitures et des pilotes Jeudi 23 octobre 2014
Une trentaine de voitures...
Le Petit Berrichon : Le Coeur du Vieux Châteauroux bat encore

L’association Coeur du Vieux Châteauroux regroupe commerçants, artisans, associations installés dans la rue Grande, la rue Bertrand, celle des Halles et place du Marché et met en place des animations afin de dynamiser le quartier. Pour le Petit Berrichon, Jean-Noël Marchès, son co-président, revient sur les objectifs de l’association et son avenir. Une interview sans langue de bois.

Depuis quand l’association Cœur du Vieux Châteauroux existe-t-elle ?
Jean-Noël Marchès : Depuis avril 2008, elle comptait alors 36 adhérents. Aujourd’hui, nous en sommes à 50. Certains commerçants nous quittent parce qu’ils cessent leur activité, prennent leur retraite ou ne sont pas satisfaits de ce que l’on fait tandis que d’autres arrivent.

Quels sont les buts de l’association ?
JNM : Nous mettons en place des animations afin de faire connaître nos commerces, fidéliser et récompenser les clients. Il existait auparavant un groupement d’artisans et de commerçants dans la rue Grande mais il a été dissout. Nous avons voulu le recréer mais en le modifiant un peu et en y intégrant les rues adjacentes.

Comment est-elle financée ?
JNM : La cotisation s’élève à 36 euros par an, donc avec 50 adhérents, faites le compte… Nous organisons aussi deux brocantes par an. La prochaine aura lieu le 14 octobre ; elle coïncide d’ailleurs avec le salon des antiquaires aux Cordeliers. Nous recevons également une aide du FISAC (Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce) mais nous n’avons obtenu que 85 euros cette année. D’ailleurs, ça m’est resté en travers de la gorge. C’est un manque de respect pour le bénévolat et ceux qui tentent d’animer le quartier. Nous ne touchons aucune autre subvention ce qui est un peu difficile à accepter.

A part la brocante, quelles animations l’association met-elle en place ?
JNM : En 2010, par exemple, nous avons fait gagner une journée de rêve. Le couple gagnant (désigné par tirage au sort) a circulé toute la journée en Rolls puis en Jaguar avec chauffeur, a déjeuné et dîné dans deux restaurants du Cœur du Vieux Châteauroux, a profité de soins esthétiques, de cadeaux… Nous avons obtenu, pour cette animation, le 2e Prix des Trophées Commerce Mag’2010. Nous avons reçu un GPS et un ordinateur qui ont été remis en jeu l’année suivante. On reçoit, on redonne. Chacun doit s’y retrouver et chaque adhérent doit avoir un retour sur investissement. A Noël, nous organisons « les Etrennes du Cœur » avec un panier garni à gagner dans chaque boutique de l’association. Nous récupérons ensuite les tickets perdants et en tirons deux au sort afin d’offrir deux repas de Saint-Valentin. Les paniers, les repas, etc… sont bien entendu payés par l’association ainsi le commerçant, l’artisan ne débourse rien. Nous participons aussi à la semaine du goût et nous invitons des élèves à découvrir les métiers de boulanger, charcutier, chef cuisinier… et les bons produits qu’ils font.

Comment voyez-vous l’avenir de l’association ?
JNM : Il y a tellement à faire et peu de moyen. Il faut animer le quartier alors qu’une grande partie de son passé historique a été détruit et que le château emblématique de la ville ne se visite pas… C’est un constat, pas un coup de gueule. Je voudrais juste qu’on pense Châteauroux avant de penser perso et qu’on travaille tous ensemble pour dynamiser notre ville.

 

Maud Brunaud

Pratique

Pour participer à la brocante du 14 octobre prochain, contactez le 02 54 61 50 40 en dehors des

heures de repas. Tarif : 5 euros les 5 mètres.