Fédération Acteurs Economiques  
 
RECHERCHER :
Visualiser le flux RSS FACEBOOK
 
    Menu Actualités
NR : Muriel Ciliento fait de l'effet

Vendredi 31 octobre 2014
Que ce soit pour donner...

NR : Course ou collection : la voiture s'affiche Dimanche 26 octobre 2104
Une belle voiture...
NR : Des voitures et des pilotes Jeudi 23 octobre 2014
Une trentaine de voitures...
NR : La vague de froid a réchauffé les soldes

Châteauroux. Mardi, dernier jour des soldes, les commerçants évoquaient une saison mitigée. Mais l’arrivée tardive de l’hiver a dynamisé les ventes.

Après un automne indien, les commerçants ont craint pour leur collection hiver. Finalement, Dame nature fait bien les choses. Fabienne, de la boutique de lingerie C Dessous, est ravie : « Ce froid glacial a décidé les gens à acheter des vêtements chauds et confortables, comme des chaussettes, des écharpes et des pulls, et nous avons été dévalisés pour les robes de chambre et les pyjamas ». Autre satisfaction : « Le froid et la Saint-Valentin réunis, c'était très bien, et nous allons continuer avec une semaine supplémentaire de soldes flottants ».

" Plus de clients ont demandé des sous-vêtements thermiques ou des chaussures chaudes "

Chez Sport Plus, rue de la Gare, Steve est plus mesuré : « Nous avons vendu ce que l'on ne pouvait pas écouler au début. Je dirais que c'est une saison moyenne ». Mais il ne nie pas l'effet sports d'hiver, « avec plus de clients qui ont demandé des sous-vêtements thermiques, des chaussures chaudes, des polaires et des blousons ». Mickaël Ballereau, de Campus, rue de l'Écho, estime qu'il est trop tôt pour dresser un bilan. « Disons que c'est équivalent à l'an dernier, vu que les soldes sont tombés en même temps que le grand froid ; et puis, avec ce temps, même aujourd'hui, personne ne regarde les nouvelles collections ». Il faut avouer qu'il n'y avait pas foule dans les boutiques en ce dernier jour des soldes, mardi. Corinne et Céline, de Mary Boutique, rue de la Gare, expliquent : « Nous avons vendu plus de pulls, mais les consommateurs achètent en fonction de leurs besoins ». Jean Rochon, lui, dresse un constat « normal sans être euphorique, car les soldes sont gâchés par les tarifs promotionnels, à longueur d'année, par les franchises. Il ne faut pas oublier les raisons économiques. Toutefois, les soldes ont été bons grâce au froid, et nous avons une clientèle sensible sur les fins de série haut de gamme ».

à suivre

Après les soldes d'hiver, on pensera bien sûr aux soldes d'été qui débuteront mercredi 27 juin pour s'achever mardi 31 juillet.

Jacky Courtin