Fédération Acteurs Economiques  
 
RECHERCHER :
Visualiser le flux RSS FACEBOOK
 
    Menu Actualités
NR : Muriel Ciliento fait de l'effet

Vendredi 31 octobre 2014
Que ce soit pour donner...

NR : Course ou collection : la voiture s'affiche Dimanche 26 octobre 2104
Une belle voiture...
NR : Des voitures et des pilotes Jeudi 23 octobre 2014
Une trentaine de voitures...
NR : Les Meubles Seron lorgnent sur Cap Sud

Le conseil communautaire se prononcera, demain soir, sur la vente de plus de 16.000 m 2 de terrains pour l'enseigne Seron.

L'une des enseignes emblématiques du paysage commercial va vraisemblablement disparaître du centre-ville de Châteauroux. En effet, les élus du conseil communautaire qui se réunira demain, à 18 h 30, à l'hôtel de ville, se prononceront favorablement pour la vente de 16.000 m 2 de terrains, situés à Cap Sud, pour le compte de la société Meubles Seron.
L'enseigne, fondée par Bernard Seron, a manifesté auprès de la communauté d'agglomération (Cac) son intention de transférer son activité sur la zone commerciale de Saint-Maur et d'y construire un entrepôt pour le stockage de ses marchandises. Le site retenu se situe derrière Gemo et Cultura, avec accès au boulevard du Franc.
Sur ce dossier, Jean-François Mayet, président de la Cac, ne manifeste aucune euphorie : « Il va falloir calmer le jeu sur Cap Sud autant que l'on peut. Nous avons décidé de ne plus prévoir d'agrandissement et j'espère que les travaux prévus pour l'aménagement du quartier de la Gare ouvriront des perspectives pour des enseignes qui veulent s'implanter en centre-ville », a indiqué Jean-François Mayet, en tant que maire.

La protection des captages et le dossier Ozans

La protection des captages d'eau du Montet et de Chambon fait partie des dossiers sensibles. Aussi, la Cac a-t-elle décidé d'acquérir deux nouvelles parcelles auprès d'un particulier et de la Société d'aménagement foncier et d'établissement rural (Safer). Deux parcelles qui sont toutefois modestes de par leurs superficies.
Pour clore la séance, le dossier d'Ozans revient sur le tapis avec le lancement de la procédure de déclaration publique et de l'enquête parcellaire partielle. Ce dossier ne manquera pas de susciter des questions de la part de l'opposition, d'autant que deux propriétaires ont clairement manifesté leur refus de vendre leurs terrains. Mais Jean-François Mayet affiche sa détermination : « Nous nous sommes donnés le temps de la courtoisie pour traiter à l'amiable. Donc acte ! ».

 

'' Un bâtiment vétuste et énergivore ''

Jean-Marc Quillivic, nouveau directeur de Seron Meubles depuis novembre, explique les raisons du transfert de l'enseigne : « Nous sommes installés près de Carrefour depuis 1995 et nous sommes propriétaires mais notre bâtiment nécessite des travaux importants de maintien aux normes et il est assez énergivore. Nous sommes sur deux niveaux, ce qui est peu fonctionnel pour les clients à mobilité réduite et aussi pour l'agencement du magasin. Notre problème principal concerne notre capacité de stockage car nous alimentons aussi le magasin du Blanc. Notre entrepôt à La Martinerie est vétuste et peu adapté pour la gestion des stocks. Nous avons regardé tous les scénarios pour rester en centre-ville en pensant même à un entrepôt dans l'ancien Sernam. Mais Cap Sud draine beaucoup de monde et nous regrouperons tout sur cette zone. »

Jacky Courtin