Fédération Acteurs Economiques  
 
RECHERCHER :
Visualiser le flux RSS FACEBOOK
 
    Menu Actualités
NR : Muriel Ciliento fait de l'effet

Vendredi 31 octobre 2014
Que ce soit pour donner...

NR : Course ou collection : la voiture s'affiche Dimanche 26 octobre 2104
Une belle voiture...
NR : Des voitures et des pilotes Jeudi 23 octobre 2014
Une trentaine de voitures...
NR : La glace de l'été sera hawaïenne

Berlingum, le magasin de bonbons rue de l’Écho, ajoute à ses cornets les glaces hawaïennes. Vivement le soleil !

Avec ses multiples compositions de bonbons, Patrick Leloup a déjà fait craquer plus d'un gamin et ressurgir bien des souvenirs d'enfance chez les plus grands. Mais cela ne lui suffisait pas. Un an après l'ouverture de son magasin Berlingum, rue de l'Écho, le commerçant innove en proposant des glaces hawaïennes. « Des glaces ce n'est pas très nouveau. Mais les glaces hawaïennes cela n'a rien à voir avec les glaces à l'italienne ou les granita que l'on peut trouver ici. » Quitte à faire des glaces, le commerçant a cherché à sortir des sentiers battus.

La préférée d'Obama

Comme son nom ne l'indique pas la glace hawaïenne est en réalité originaire du Japon. « Les Japonais ont été les premiers à débiter un gros bloc de glace pour en faire des copeaux qu'ils arrosaient de sirop. » Comment la formule magique est-elle arrivée à Hawaï ? Mystère. Probablement avec la communauté nippone, débarquée il y a longtemps sur l'île américaine. « Là-bas, on en mange à toute heure et on trouve à tous les coins de rues, jusque dans les séries américaines. C'est aussi le dessert préféré d'Obama. ». Une publicité indiscutable. 
Quelle est l'originalité de cette glace à l'eau ? « La glace hawaïenne, c'est en réalité de la neige, on l'appelle d'ailleurs " snow bowl " à Honolulu, ou encore " shaved ice " aux États-Unis. A la différence des " granita " (glace pilée), la neige a la capacité d'absorber les sirops qui la parfument et de fondre sur la langue, sans donner cette impression de froid sur les dents. » 
Pour proposer un produit de qualité et une multitude de parfums, Patrick Leloup n'a pas eu à aller très loin. « Je voulais des produits naturels et français. Les sirops Monin, de Bourges, ont une gamme extraordinaire de parfums, plus d'une centaine. » Certains sont même inattendus : piment, barbe à papa, bubble gum, curaçao bleu, chocolat cookie… « Ceux que je ne trouve pas chez Monin, je les prends auprès d'autres marques françaises. » 
En cône, en gobelet ou en " flower cup " (pour deux), vingt-cinq parfums sont pour l'instant disponibles. « Tous les mois, j'en propose un nouveau et original à la dégustation. L'avantage, c'est que l'on peut composer sa glace avec plusieurs parfums. Et, quand elle est fondue, boire à la paille un délicieux sirop bien frais. » Et comme les bonbons sont à proximité, le décor de cette nouvelle glace est tout trouvé.

Berlingum, rue de l'Écho : ouvert le lundi de 14 h à 19 h ; du mardi au samedi, de 10 h30 à 19 h.