Fédération Acteurs Economiques  
 
RECHERCHER :
Visualiser le flux RSS FACEBOOK
 
    Menu Actualités
NR : Muriel Ciliento fait de l'effet

Vendredi 31 octobre 2014
Que ce soit pour donner...

NR : Course ou collection : la voiture s'affiche Dimanche 26 octobre 2104
Une belle voiture...
NR : Des voitures et des pilotes Jeudi 23 octobre 2014
Une trentaine de voitures...
NR : Course effrénée aux bonnes affaires

Les consommateurs n’auront pas eu une minute de répit : après les ventes privées, ils embrayent avec les soldes, demain.

Noël à peine passé, les ventes privées lancées à grand renfort de SMS, courriels et autres mailings n'ont pas laissé une minute de répit aux fidèles clients, inviter à consommer encore et encore. Une véritable course à la consommation à laquelle se plient de plus en plus de commerces. « Les franchisés ont lancé cette mode et les indépendants ont été obligés de suivre le mouvement pour capter leur clientèle », constate une commerçante du centre-ville.

De plus en plus de ventes privées

Pour Nadine Renault, du magasin Pat'de Velours, les ventes privées sont une première. « Nous avons attendu le 28 décembre. Nos clients ont été prévenus par courrier. En raison d'une mauvaise distribution, quelques cartes sont parfois arrivées en retard ce qui a déplu à certains de nos clients. » La commerçante a réalisé ces ventes sur quatre jours, jusqu'au 31 décembre, avec un rabais de 30 % sur l'ensemble du magasin, « parce qu'il y a encore de la famille en vacances dans les foyers, et que les gens sont plus détendus ». Mais elle s'est réservée la première semaine de janvier pour commencer à organiser les soldes. « Les remises seront plus importantes, jusqu'à 50 %. Mais ne nous leurrons pas, les ventes privées se font au détriment du chiffre des soldes. »
« Dès le 26 décembre, ça fait peut-être un peu tôt. On a à peine eu le temps d'ouvrir nos cadeaux », s'insurge Julien, peu enclin à une débauche de consommation. Il a malgré tout accompagné son amie Sonia qui a bien « envie de voir s'il n'y a pas quelques bonnes affaires à saisir. » Selon la jeune fille, les ventes privées permettent d'être un peu plus tranquille et de trouver plus facilement chaussures à son pied. « On peut aussi faire du repérage en attendant l'ouverture des soldes. »
Et justement, les soldes, parlons-en. Ils démarrent officiellement, demain mercredi, pour cinq semaines. A peine le temps de se remettre le porte-monnaie en ordre, qu'il faut repartir au pas de course.
Croisée à la sortie d'une boutique en fin de semaine dernière, Annick, 50 ans, de Déols, avoue avoir craqué grâce à sa carte de fidélité avant même l'ouverture des soldes. « J'avais peur de ne plus trouver ma taille… Cela dit, le consommateur a du mal à s'y retrouver. On a l'impression qu'il y a des soldes toute l'année. Je viens de voir un magasin de chaussures qui liquide à -50 % depuis début décembre et, en face, un concurrent qui surenchérit en ajoutant une paire de pantoufles à votre achat. Je comprends qu'il faille être réactif mais avec toutes ces remises, ventes privées, promotions, soldes, on ne sait plus où donner de la tête. Et le jour où on paie plein pot, on a l'amer sentiment de s'être fait avoir. »
Annick en convient, demain, elle fera quand même les soldes : « Mais moi, je me donne des limites. »

Catherine Pelletier