Fédération Acteurs Economiques  
 
RECHERCHER :
Visualiser le flux RSS FACEBOOK
 
    Menu Actualités
NR : Muriel Ciliento fait de l'effet

Vendredi 31 octobre 2014
Que ce soit pour donner...

NR : Course ou collection : la voiture s'affiche Dimanche 26 octobre 2104
Une belle voiture...
NR : Des voitures et des pilotes Jeudi 23 octobre 2014
Une trentaine de voitures...
NR : Caves Raffault : le domaine du plaisir

Au début de l’été, les Caves Raffault vont déménager rue de la Poste et augmenter leur espace de vente. Rencontre avec le caviste, Alexandre Dulière.

En huit ans, les Caves Raffault, installées à l'angle des rues Condorcet et Paul-Louis-Courier, sont devenues une institution à Châteauroux. A leur tête, les frères Éric et Didier Raffault, de La Châtre, aussi connus dans le monde de l'Ovalie que dans celui de l'œnologie. Mais dans la boutique castelroussine, c'est plutôt la voix d'Alexandre Dulière qui résonne. Le sommelier, plusieurs fois titré par le Gault-Millau, a travaillé pour les plus grandes maisons : le George V, chez Pic, à l'Auberge de l'Ill, et parcouru le monde entier pour conseiller une richissime clientèle.

Déménagement à l'été

En 2008, le sommelier décide de poser ses valises à Châteauroux. Ses voyages, il les fera désormais au cœur même des vignobles. Ce passionné, très volubile, n'en revient pas lui-même de découvrir sans cesse de nouveaux vins et vignerons. « C'est un étonnement permanent. Je continue de trouver de très bons domaines et je me demande comment je ne les ai pas trouvés plus tôt. » Avec Éric Raffault, il parcourt les domaines, écume les salons, déguste, discute… pour enrichir une cave déjà bien remplie. « Sans forcément les rechercher au départ, le hasard, ces derniers temps, nous a conduits chez des viticulteurs en biodynamie. » Sa dernière trouvaille : un faugères du Domaine de l'Ancienne Mercerie. « Contrairement à ce que beaucoup pensent, les vins bio ne sont pas forcément plus chers que les autres. »
Ce qui lui plaît dans son travail ? « D'abord la liberté que me donne mon patron dans mes choix. Ensuite, les rencontres avec les amateurs de vins, qu'ils s'y connaissent ou qu'ils soient néophytes. J'aime raconter des histoires et celles du vin en particulier. Je ne vends pas une bouteille mais une histoire. Forcément, ça se partage. »
Au mois de juillet, les Caves Raffault vont déménager dans des locaux plus spacieux, rue de la Poste. « Les travaux ont pris un peu de retard. Mais ce nouvel espace devrait nous offrir beaucoup plus de possibilités. J'espère pouvoir y réaliser des séances de dégustation par groupe de dix. J'aime transmettre et dans le vin, on a toujours à apprendre », se réjouit d'avance Alexandre.
Le conseil, c'est aussi ce que vient chercher sa clientèle : « Notre réputation s'est beaucoup faite sur le bouche à oreille. Ici, c'est toujours le copain d'un copain qui vient acheter un vin ou un whisky… La crise ne nous a pas atteints, nous avons fait une très bonne année ». C'est vrai qu'aux Caves Raffault, on est au domaine du plaisir.

Caves Raffault, ouvertes du mardi au vendredi, de 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 19 h ; le samedi, de 9 h 30 à 12 h 30 et de 15 h à 19 h 30. Tél. 02.54.27.18.75.

Catherine Pelletier