Fédération Acteurs Economiques  
 
RECHERCHER :
Visualiser le flux RSS FACEBOOK
 
    Menu Actualités
NR : Muriel Ciliento fait de l'effet

Vendredi 31 octobre 2014
Que ce soit pour donner...

NR : Course ou collection : la voiture s'affiche Dimanche 26 octobre 2104
Une belle voiture...
NR : Des voitures et des pilotes Jeudi 23 octobre 2014
Une trentaine de voitures...
NR : Michel Krilewyez l'autodidacte fait chevalier

Il a débuté comme apprenti plombier et a fondé un petit empire de la chaussure. Hier soir, il a reçu les insignes de la Légion d’honneur.

Je ne suis pas grand-chose. J'ai arrêté l'école à 14 ans, je suis un petit autodidacte qui a débuté il y a une cinquantaine d'années. Né en 1945 dans l'Allier, de parents polonais, Michel Krilewyez s'est construit avec rigueur et détermination. Tout comme il a construit son commerce de chaussures.

55 employés

Travailleur infatigable – jusqu'à dix-huit heures par jour –, il arrive en 1964 à Châteauroux, pour un emploi dans une entreprise de maintenance de machines à café. Quatre ans plus tard, il ouvre sa première boutique, rue Bertrand. « D'un côté, je réparais des machines à café. De l'autre, je vendais des chaussures. Le week-end, je partais en Italie, dormais dans ma voiture, pour acheter des chaussures. Un produit que j'ai toujours aimé. »
Petit à petit, il tisse son commerce, développe ses boutiques qu'il nomme Clyde. « Je suis parti de rien. Mais j'ai toujours tenu mes engagements, c'est ma force. » Aujourd'hui, ses 19 points de ventes emploient 55 personnes, de Chalon-sur-Saône à Auxerre. En passant par Châteauroux et sa boutique rénovée en 2007. 220 m2 en rez-de-chaussée, associant Clyde et Johanna, la marque de prêt-à-porter gérée par sa femme, Nadette.
Hier soir, celui qui affirme ne pas être « un homme de discours » et « de nature réservée » était à l'honneur à l'hôtel Colbert. Paulette Picard, présidente de la Chambre d'industrie et de commerce (CCI) de l'Indre, a remis les insignes de la Légion d'honneur à celui qui est aussi président de la Fédération des acteurs économiques (FAE) de Châteauroux, juge au tribunal de commerce, conseiller de la Banque de France ou encore trésorier de la CCI. Une cérémonie émouvante qui s'est déroulée devant plus de 200 personnes parmi lesquelles se trouvait sa fille, psychologue au Canada. « Elle a fait le voyage pour l'occasion. » Aujourd'hui, Michel Krilewyez s'apprête à passer le relais. A son fils, Boris, avec qui il travaille depuis dix-sept ans : « Je lui ai appris le métier, ça lui a plu. La transition est en cours ».

Naëlle Le Moal